Climbing_Sophie+Smith+Photography_001_1_1

Chers amis,

Si je prends la plume aujourd’hui c’est pour vous parler de ce que veut dire s’engager, sortir de sa zone de confort, prendre des risques et vous parler entrepreneuriat en politique car il y en a un peu.

Je suis candidat à l’élection législative, qui plus est dans la plus grande circonscription du monde, la 11e des Français de l’étranger qui englobe tous les Français vivant de l’Ukraine à la Nouvelle Zélande. Cela n’a pas été un choix facile. Particulièrement sans être un professionnel de la politique, sans en avoir jamais vécu, sans avoir fait le cursus honorum classique et ce tout en ayant une vie de famille, une vie professionnelle et un métier auxquels on tient.

« Pour moi la politique ce n’est pas un métier, c’est avant tout se mettre au service des autres, c’est être le porte voix des Français plutôt que celui d’intérêts privés ou étrangers, c’est être à l’écoute, c’est la capacité à élever l’Homme. »

Pour réussir ou tout du moins pour se donner toutes les chances de réussir, il faut savoir prendre des risques. On les prend rarement seul et dans cet engagement politique dans laquelle je me suis engagé, j’ai emmené avec moi ma petite famille et mis en pause ma carrière professionnelle.

  • Ce sont donc des sacrifices personnels importants (temps avec les enfants, vie de famille, vie sociale) et je recommande aux aspirants candidats de bien être sûrs d’eux de ce côté-là.
  • Sacrifices professionnels également. Il n’y a pas de congé sabbatique à Singapour et même si l’on peut bien s’entendre avec ses managers, « the law is the law ». J’ai donc d’un commun accord quitté l’entreprise qui m’employait et ma position de « Regional Digital Marketing Manager » le 26 Janvier 2017 pour me consacrer à 100% à cette campagne.

En effet, être candidat pour représenter les Français de l’étranger, cela demande du temps, du travail de fond, du sérieux, de l’écoute dans les rencontres et les échanges afin de bien comprendre des problématiques souvent complexes pour y apporter des réponses concrètes. Je souhaite devenir leur porte voix pour que leurs revendications soient mieux portées mais aussi parce que leurs conseils, idées, expériences sont une chance pour la France.

  • C’est aussi avoir une équipe solide autour de soi et des gens qui croient à la fois en vous et en eux-mêmes. Ma suppléante, Anne Boulo, mon équipe proche, ainsi que tous ceux qui m’ont écrit pour me soutenir, sans eux cela serait impossible.
  • Et enfin le côté financier. Il faut des économies pour financer la campagne, surtout quand on ne reçoit pas un centime d’un parti, mouvement ou association politique.

Enfin on est jamais seul, car on est toujours accompagné des idées et des valeurs qu’on défend : progressisme, humanisme, vision pro européenne, ouverture sur le monde et bienveillance.

Cela en vaut il le coup ? Oui car c’est une entreprise humainement et intellectuellement exceptionnelle !

Alors allez y à fond, engagez-vous au service de l’amélioration de la vie en société !

Mathias

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s