0 comments on “Résultats Election Sénatoriale”

Résultats Election Sénatoriale

Félicitations républicaines à l’ensemble des nouveaux élus Sénateurs des Français de l’étranger.
Déçu bien sur pour Philippe Grangeon, tête de liste La République En Marche, qui n’est pas élu. Il manquait 9 voix. Il aurait été un grand Sénateur capable de porter des avancées concrètes pour les Français de l’Etranger. Le corps électoral n’a pas su le voir suffisamment. C’est dommage pour nous tous.
Il a fait une belle campagne, se concentrant sur le fond, les propositions, le programme, les problématiques des Français de l’Etranger. Toujours humble, sérieux et à l’écoute, travaillant de manière collaborative.
Le cycle électoral de 2017 se finit ainsi.
Les résultats sur le site du petit journal :

https://lepetitjournal.com/actualites/senat-decouvrez-les-6-senateurs-des-francais-de-letranger-elus-156489

0 comments on “Rentrée politique”

Rentrée politique

J’ai reçu plein de prospectus et ma boite est inondée d’emails de présentations pour l’élection sénatoriale de septembre (voir précédent post). La grande majorité est d’ailleurs constituée de papiers insipides, creux où les bonnes volontés n’ont d’égales que l’impossibilité de leur mise en action.

Comme les autres conseillers consulaires, j’ai donc une liste de souhaits en cette période de fêtes ou tout est permis :

  • Merci d’arrêter avec les fausses promesses. Ça permettra de raccourcir la propagande électorale.
  • Merci aussi de faire preuve d’honnêteté intellectuelle dans cette campagne

1/ Pour les anciens, pourrait on recevoir un bilan de mandat des élus sortants ? Pour l’instant un seul nous a envoyé quelque chose. Pour les nouveaux, merci de mettre en place des points de route réguliers pendant votre mandat si vous êtes élus.

2/ Sanctuarisation des moyens de l’AEFE (l’enseignement a l’étranger). Après des baisses de budget continuelles pendant le quinquennat socialiste et les baisses annoncées aujourd’hui, il faut inverser la tendance.

3/ Rôle des conseillers consulaires : un truc simple depuis le temps qu’on le demande : voix délibérative dans les conseils d’établissements et présence obligatoire en conseils économique et d’influence. Et tant qu’on y est, prépondérance des élus sur l’administration.

4/ Etude sur la fin de l’imposition de la CSG/CRDS (ou tout nouveau « véhicule budgétaire ») sur les revenus du patrimoine. Oui, j’ai toujours été contre cet impôt mis en place il y a 4 ans.

5/ Est ce que le gouvernement peut nous considérer un peu plus ?

6/ Le plus important: je ne reçois jamais les calissons de Monsieur Bansard, il ne m’a pas invité à déjeuner, ni contacté personnellement, ni proposé de mettre une voiture à ma disposition, je me sens abandonné.

Enfin, réflexion plus personnelle, le pouvoir est-il au parlement ? Les députés et les sénateurs peuvent-ils vraiment mettre en place le vote par internet à toutes les élections si l’exécutif est contre ? Bien sûr que non. J’ai de nombreux autres exemples de ces cinq dernières années. Pour faire court, je crois que l’important est la capacité qu’ont certains élus à pouvoir influencer et/ou conseiller l’exécutif. C’est la 5e République qui est ainsi faite.

calissons-JPB